avion-3

Les frais cachés pour vos réservations de billets d’avion sur internet

Recevez les bons plans par email !
Dernière mise à jour le 02 février 2015 par Ronan

Vous en avez peut être entendu parler ces derniers jours. La Cour de justice de l’Union européenne va imposer aux compagnies aériennes de préciser dès le début de votre réservation en ligne le prix définitif que vous allez payer pour votre billet d’avion.

Si vous êtes un habitué des réservations de billets d’avion en ligne, vous devez vous dire, « ENFIN ! ».

Du moins, c’est la réaction que j’ai eu en apprenant cette info. Pour être honnête, la réservation de billets d’avion sur internet est loin d’être transparente au niveau des prix et les internautes ont souvent l’impression de se faire pigeonner tant les frais s’accumulent tout au long de la réservation…

Bien sûr, les comparateurs comme SkyScanner, Kayak, Liligo et leurs concurrents simplifient grandement la tâche lorsque vous cherchez un billet au meilleur prix. Mais alors comment se fait-il que les internautes n’ont jamais l’impression que le prix indiqué au moment de la recherche corresponde au prix payé lors de la réservation ?

Les frais cachés ?

Quels sont ces frais cachés ? Les journalistes qui ont relayé l’information ont dans la majorité utilisé l’expression « frais cachés ».  Les articles que j’ai lu indique les taxes aériennes, les assurances annulation (souvent pré-cochées par défaut), mais également les frais de bagage en soute, l’impression de votre carte d’embarquement ou encore le choix de votre siège et même les frais pour le paiement par carte bancaire (le plus vicieux selon moi !!).

Nous pouvons donc conclure que les frais cachés sont tous les frais qui s’ajoutent au fur et à mesure de votre réservation…

L’exemple de Ryanair – la compagnie lowcost

Pour mieux comprendre, rien de tel qu’un test de réservation. Voici en pratique ces « frais cachés » avec le lowcost Ryanair, souvent décrié pour ses pratiques commerciales.

Partons avec comme base un vol aller simple Paris Beauvais > Rome Ciampino, le tarif indiqué est de 19,60€ (sur la page d’accueil ainsi que sur la première page qui permet de choisir ses dates).

test-reservation-ryanair
Prix de base – indiqué sur la page d’accueil et sur la première page de réservation

Une fois que je clique sur le bouton « Réservez », le prix passe à 19,99€ (magie !).

test-reservation-ryanair-2
+ 39 centimes d’€ par rapport au prix de base

À moins que je ne coche la case « Paiement par carte de débit (avec remise) ».

test-reservation-ryanair-3
Cochez la case « paiement par carte de débit » pour profiter de la réduction de 39 centimes d’€

Bon, pas de bol, je n’ai qu’une carte de crédit, mais passons, ce n’est que 39 centimes après tout… Je continue ma réservation ! Et là, ça va se gater un peu niveau information et propositions ! Je commence par renseigner mon prénom et mon nom (ça c’est encore gratuit), mais je dois également choisir si je souhaite une assurance voyage (à 16,95€) avec une option « Travel Plus » à 2,99€ pour être assuré un remboursement en cas de défaillance Ryanair (un peu vague).

test-reservation-ryanair-4
Assurance voyage Ryanair

Puis vient ensuite sur la même page différentes options comme les bagages à enregistrer (15€ les 15Kg), les sièges à réserver (de 5 à 10€ – mais pas obligatoire), l’envoi des détails de vol par SMS (à 2,49€), le parking, le transfert, les équipements sportifs, de musique ou de bébé.

Je continue ma réservation avec mon tarif de 19,99€ car je ne veux pas profiter de ces options. Ryanair me propose ensuite des locations de voiture, je passe mon chemin, et même chose pour des hôtels.

Le tarif final que je vais devoir payer est donc de 19,99€, ce qui était le prix indiqué dès la seconde page, après avoir indiqué que je ne paye pas par carte de débit.

test-reservation-ryanair-5
Prix final à payer

Nous pouvons donc constater que du prix de départ affiché sur la page d’accueil de 19,60€, le tarif est désormais de 19,99€, sans bagages, sans assurances, sans avoir réservé de sièges. La différence est faible, et je n’ai pas eu de frais de dossier ou semblable tout à la fin de ma réservation, juste au moment de payer. Alors bien entendu, cette faible différence de prix peut s’expliquer par le fait que je n’ai pas ajouté d’options, mais le billet est bel et bien « achetable », et je vais pouvoir me rendre à Rome à ce tarif.

J’ai pris dans cet article l’exemple de Ryanair, mais ces pratiques sont courantes chez les concurrents également. Et je continue de penser que le lowcost offre de très bonnes opportunités pour voyager pas cher. Le prix final est tout de même, dans la plupart des cas, très intéressant !

Le cas des « agences de voyages » ou intermédiaires

Selon moi, les abus sont plutôt à chercher du côté des agences de voyages ou intermédiaires tels que Go-Voyages, Edreams, ou encore Opodo pour ne citer qu’eux.

Lorsque vous comparez les prix sur un site comme Liligo par exemple, il se peut que celui-ci vous indique la possibilité de réserver votre billet sur un site d’une compagnie aérienne en direct (exemple : airfrance.com, emirates.com,…) ou bien sur un site intermédiaire qui va accepter votre paiement et réserver votre billet auprès de la compagnie (exemple : edreams.fr, go-voyages.com,…)

Et là, c’est un peu le far west pour l’internaute novice n’ayant pas l’habitude de réserver ses billets d’avion sur internet ! On pourrait facilement penser que réserver sur le site de la compagnie aérienne en direct nous garantira le meilleur prix mais ce n’est pas toujours le cas ! Parfois, il est plus intéressant de réserver auprès d’un site intermédiaire. Mais attention, ils ne se valent pas tous, loin de là !

Certains se sucrent littéralement sur les frais ! Leur technique est simple, mais peut facilement induire l’internaute non habitué ou un peu pressé en erreur. Ces intermédiaires proposent un prix d’appel pour vous attirer vers leur site lorsque vous comparez les prix sur des comparateurs comme Liligo, puis, au moment de payer, ils vont ajouter des frais qui vont faire que le prix d’appel n’a plus rien à voir avec le prix proposé !

Plus leur prix d’appel est bas, mieux ils seront classés et positionnés sur les comparateurs, attirant donc plus d’internautes vers leurs sites respectifs…

Voici un exemple concret d’une simulation de réservation en ayant comparé auparavant sur un comparateur de prix (Liligo.fr).

En effectuant une recherche pour un Paris > New York, je trouve rapidement le tarif le plus bas pour mes dates. Bien que le vol soit assuré par la compagnie aérienne Tap Portugal, c’est l’intermédiaire GoVoyages qui semble proposer le tarif le plus bas à seulement 358€.

vol-paris-new-york-liligo
Capture d’écran d’une recherche Paris New York sur liligo.fr

Je clique donc sur le lien et je suis redirigé vers le site de GoVoyages. Et comme vous pouvez le remarquer, GoVoyages me donne 40€ de « réducvol-paris-new-york-liligotion » de frais de gestion si je paye avec une carte « entropay ».

Paiement-visa-entropay-govoyages
Capture d’écran sur GoVoyages.fr

Si je décide de payer avec ma carte visa classique, le tarif augmente donc de 40€ d’un seul coup, passant alors à 398€… Merci les 40€ de « frais de gestion » déguisés qui sont en réalité des frais de paiement par carte bancaire !

Cette pratique est, il me semble, interdite selon l’article L112-12 du Code monétaire et financier. Le bénéficiaire ne peut appliquer de frais pour l’utilisation d’un instrument de paiement donné. Problème, beaucoup de ces intermédiaires sont basés hors de France !

De plus, GoVoyages fait passer ces 40€ en frais de gestion et non pas en frais de paiement par carte visa. S’agit il selon vous d’une réduction « bidon » ? On peut effectivement avoir des doutes…Qui parmi vous a déjà réglé un achat avec une carte entropay ???

Paiement-visa-govoyages
Paiement avec une carte visa classique

Les sites sont-ils dans l’illégalité ?

Tout d’abord, il faut noter que Liligo fournit les informations sur les frais dès le départ. Beaucoup d’internautes ne prennent pas vraiment le temps de bien examiner les données présentes et peuvent donc penser que les comparateurs ne sont pas transparents, pourtant, ce n’est pas le cas, il faut juste être bien attentif aux détails et même ne pas hésiter à prendre quelques minutes afin de bien lire tous les éléments présents sur les résultats de recherche. Toujours en prenant l’exemple du comparateur de vols Liligo, il faut cliquer sur le lien « info prix » pour obtenir les informations sur les éventuels frais.

infos-prix-liligo-frais-caches

Sur Liligo, vous pouvez également renseigner votre type de carte de paiement pour qu’ils vous indiquent les frais applicables en fonction, ce qui aide grandement pour comparer les tarifs sans quitter leur site.

Pour certains intermédiaires, c’est autre chose. Sur cette capture d’écran, on peut clairement apercevoir le coup de la « remise bidon », avec la technique de la réduction sur les frais de gestion.

ristourne-bidon-govoyages-frais-gestion

L’internaute ne peut donc pas se douter à ce moment précis de sa réservation qu’il va devoir payer les 40€ en réglant avec une carte visa par exemple. Nous pouvons donc dire que les frais « cachés » ne sont pas si cachés que cela, mais juste mesquins !

En effet, beaucoup d’internautes ne vont pas prendre le temps de bien analyser toutes les informations disponibles lors de leur comparaison, et on peut les comprendre, surtout lorsque l’on est pas habitué.

C’est pour cela que sur Dealgoyo, lorsqu’on vous indique un bon plan, nous l’avons auparavant vérifié, testé, et nous avons également effectué une simulation de réservation pour vous indiquer les frais éventuels (frais de réservation, frais de dossier, frais paiement avec carte visa,…). Rien ne sert selon nous de vous indiquer un billet à 350€ si nous savons pertinemment que le prix final va être beaucoup plus élevé lors de votre paiement !!

Le problème est donc selon moi la présence de frais de paiement avec carte bancaire, qui se rajoutent vraiment au dernier moment, juste avant de payer ! Ces frais sont certes indiqués sur les comparateurs, mais certains intermédiaires les déguisent avec des frais de gestion qui ont pour effet pervers de fausser la comparaison initiale.

Je me demande maintenant quand et comment la décision de la Cour de justice de l’Union européenne sera mise en place.

Pourquoi les sites pratiquent ces frais ?

Avant de répondre à cette question, il faut déjà remettre les choses dans leur contexte. Un internaute va passer énormément de temps à chercher un billet d’avion au meilleur prix, en comparant des dizaines de sites à différents moments, sur une période qui peut être longue. Et bien souvent, l’internaute qui cherche un prix et compare différents sites ne vas pas aller jusqu’au bout de la réservation afin de découvrir le tarif final.

Puis, en pensant avoir enfin trouvé un bon prix, l’internaute va vouloir réserver, et là, c’est le drame ! Il découvre que son billet pas cher pour New York passe de 350€ à 400€ et quelques à cause des différents frais… Mais sachant qu’il a la carte bancaire en main, qu’il a déjà passé de nombreuses heures à comparer et qu’il a même rempli tous ses détails, il finit par réserver à 400€, en se disant que bon, c’est fait !

Et je pense que les sites qui pratiquent ce genre de frais le savent pertinemment, et tant qu’il ne se font pas épingler, tant que les internautes continuent à acheter sur leur site, ils vont continuer ce type de pratique ! Comme indiqué plus haut, le nerf de la guerre pour les intermédiaires, c’est d’être bien classé et positionné sur les comparateurs pour attirer le plus de trafic possible vers leur site. Ces techniques permettent en effet de bien se positionner…

Même les journalistes sont parfois dans la confusion, en mettant dans le même panier les comparateurs de prix tels que Liligo, les intermédiaires comme par exemple Opodo et les compagnies lowcost comme Easyjet (source : lire l’article de 20minutes.fr ici).

Attention : il ne s’agit pas de la disparition de ces frais !

Ce serait trop beau :) La Cour de justice Européenne exige cependant que les frais supplémentaires pour le paiement en carte bancaire disparaissent ! Concrètement, comme cela va être mis en place ? Je suis curieux de le découvrir dans les prochains mois, je vous tiendrai bien entendu informés.

Plus de transparence, c’est toujours une excellente nouvelle pour le consommateur. Mais je me demande comment cela va être mis en place par les compagnies aériennes et les intermédiaires. Effectivement, ajouter un bagage, ou payer pour choisir sa place peut être considéré comme des options plutôt que des frais cachés ! Si ces frais sont indiqués très clairement lors du processus de réservation, c’est une bonne nouvelle et cela évitera les mauvaises surprises. Et surtout, ce sera alors beaucoup plus simple pour comparer les prix rapidement.

Mes recommandations pour éviter ces frais

Conseil n°1 : un maximum de vigilance !

Les options payantes comme les assurances, les suppléments bagages, le choix des sièges, etc ne peuvent pas réellement être considérés comme des frais cachés, mais plutôt comme des options. Je vous conseille donc d’être bien vigileant lors de votre réservation afin de ne pas payer pour des suppléments dont vous n’avez pas l’utilité.

Selon moi, le plus gros problème réside dans les frais de paiement et autres frais de réservation (comme démontré plus haut). En effet, ce sont les frais qui s’ajoutent au dernier moment, lorsque vous sélectionnez votre type de carte, et comme vous l’avez vu, ces frais peuvent être très élevés ! Ces frais sont donc critiquables dans le sens où bien souvent, vous n’avez pas le choix, et vous devez les payer (qui parmi vous a déjà utilisé une carte entropay ??).

Conseil n°2 : des simulations de réservation sur différents sites

Idéalement, pour avoir les vrais prix à payer, il faut effectuer des simulations de réservations jusqu’au bout, sans payer pour autant, en choisissant votre type de carte. C’est ce que nous faisons pour chaque bon plan que nous dénichons sur Dealgoyo.fr, vous pouvez même mettre des données « bidons » juste pour gagner du temps si vous souhaitez comparer différents sites à la fois (prénom et nom, adresse,…).

Je vous recommande de comparer plusieurs sites intermédiaires ainsi que le site de la compagnie aérienne. Seul problème, cela prend énormément de temps… Mais c’est le seul moyen de réellement savoir combien vous allez payer.

Bien entendu, les comparateurs de vols donnent de très bonnes bases pour commencer à dénicher votre billet d’avion au meilleur prix. Nous avons également vu que liligo.fr par exemple propose de renseigner votre moyen de paiement pour vous indiquer les frais éventuels. Kayak & SkyScanner proposent la même chose.

Conseil n°3 : bien vérifier le montant que vous payez

Cela peut paraître bête, mais les forums sont envahis de témoignages de clients qui, par manque d’attention, finissent par payer une somme plus élevée ! Certains internautes, une fois qu’ils ont eu un prix d’indiqué, ne vont plus faire attention aux détails et vont remplir leurs détails de cartes bancaires pour payer un prix plus élevé que celui indiqué au début de la réservation. Et nous l’avons vu, ces prix peuvent grandement varier à cause de certains frais ajoutés juste avant le paiement.

Les solutions ?

Je pense que les comparateurs de vols sont sur la bonne voie. La plupart proposent effectivement la possibilité de préciser votre moyen de paiement, si vous disposez d’un bagage, etc… Cela permet donc de comparer directement avec les frais éventuels et options. J’espère voir dans les mois qui suivent de nouvelles fonctionnalités et d’autres options pour encore plus de transparence et de clarté lors des comparaisons des prix des billets d’avion.

Quels sont les recours si vous rencontrez un problème ?

Si vous pensez avoir payé des frais cachés, je vous invite à visiter le site http://www.europe-consommateurs.eu/fr/accueil. Prenez contact avec ce centre européen des consommateurs afin de discuter de votre réservation.

Des questions, des commentaires, des retours d’expérience ? N’hésitez pas à laisser un commentaire ci-dessous !

Rejoignez notre communauté sur Facebook et inscrivez vous à notre newsletter, c'est gratuit ;)

Ne ratez plus les bons plans !
Recevez les bons plans que je sélectionne directement par email, c'est gratuit :)

Ronan

Tous les jours, je déniche les VRAIS bons plans pour vous permettre de voyager plus souvent et moins cher. Des questions ou des bons plans à partager ? Je suis disponible 7j/7 par email.